Livraison offerte dès 69 €

Filtrer l’eau du robinet pour limiter les traces de pesticides et perturbateurs endocriniens

Stéphane Hayere

verre d'eau robinet
07/07/2020
S'informer

L’association Générations Futures a rendu public un rapport faisant état de la présence de substances phytosanitaires dans de nombreux points d’eau en France, jusque dans les réseaux de distribution. Si aujourd’hui les quantités observées dans les échantillons ne permettent pas d’affirmer qu’il existe un danger sanitaire immédiat, il reste difficile d’évaluer les effets de ces substances dans l’organisme sur le long terme.

Des traces de molécules interdites en France depuis des années

Les données du rapport de Générations Futures indiquent que sur 273 447 prélèvements d’eau effectués en 2019 sur toute la France, 25 566 correspondent à la recherche d’au moins une molécule pesticide. “Parmi ces analyses, 8 835 ont révélée la présence d’au moins un résidu de pesticide au-delà des limites de quantifications, ce qui représente donc 35,6% des analyses recherchant les pesticides”, complète le rapport.

Le constat n’est donc pas glorieux, d’autant plus que parmi ces 185 molécules ayant des propriétés cancérogène, mutagène, reprotoxique (CMR) ou des perturbateurs endocriniens (PE), certaines qui ont été détectées sont des molécules dont l’usage est interdit en France depuis plusieurs années.

Ainsi des fongicides ou herbicides comme le Métolachlore, le Simazine ou l’Atrazine sont encore présents dans l’eau malgré leur interdiction depuis 2003 et 2004. Le rapport ne fait pas état des quantités retrouvées dans les prélèvements et n’indique pas si ces substances dépassent les seuils autorisés.

 

verre d'eau potable

L’installation d’un filtre pour continuer à boire l’eau du robinet

Comment, dans ce cas, s’assurer de la bonne qualité de l’eau que l’on boit ? A l’heure où la consommation d’eau en bouteille possède également son lot d’incertitudes, notamment sur le transfert de molécules plastiques et l’eau et la prolifération rapide de bactéries, il est difficile de faire son choix. L’autre alternative serait de se tourner vers la filtration de l’eau du robinet, directement depuis l’évier du consommateur. 

Les systèmes de filtration et de purification de l’eau éliminent notamment le calcaire, le nitrate et les métaux lourds comme le plomb, le mercure ou le zinc. Il existe plusieurs possibilités de filtration. La première solution rapide à mettre en place et la plus économique consiste en l'installation d’un purificateur d’eau ou d’un filtre sous-évier. 

Avec ces dispositifs, on peut notamment éliminer des composants spécifiques ou filtrer les matières en suspension si l’on possède déjà une eau de bonne qualité.

Pour en savoir plus, consultez également : Quel système de filtration choisir pour purifier l'eau du robinet ?

L’installation d’un osmoseur pour une purification optimale de l’eau

Le purificateur d’eau ou le filtre sous évier ne sont cependant pas suffisants pour éliminer efficacement les molécules des pesticides et herbicides. Pour cela, il est conseillé d'installer un osmoseur. 

Il s’agit d’un dispositif fait traverser l’eau sous pression à travers une membrane osmotique. De cette manière, l’eau est débarrassée de 98% des impuretés. Le procédé est plus complexe que la filtration sous évier mais résolument efficace.

osmoseur-RO_STAM_arriere

Avec ce type d’appareil, la filtration est optimale. L’eau passe en effet par différents filtres avant d’atteindre la membrane, on élimine ainsi les sédiments comme la boue, le sable ou la poussière, puis les molécules comme le chlore. Aucune impureté ne traverse l’osmoseur, ce qui rend l’eau consommée semblable à de l’eau de source

Des solutions existent pour consommer une eau saine chez soi. Contactez-nous pour en savoir plus.

Nous contacter

du lundi au vendredi

9h00 - 12h00

13h00 - 17h00

0 805 805 044

0 805 805 044

Envoyer un email
Haut de page Rappel Gratuit